Darrell, le caméléon

En ce moment, je suis à fond dans le Saturday Night Live. Après avoir dévoré l’excellent ouvrage de Tom Shales et James Andrew Miller, Live From New York: An Uncensored History Of Saturday Night Live1, je me suis replongé dans les anciennes saisons, grâce à la très garnie chaine Youtube officielle de l’émission.

Darrell Hammond.
Darrell Hammond.

Et si mes chouchous ont toujours pour noms Kristen Wiig, John Belushi, Will Ferrel, Andy Samberg, Chris Parnell, Rachel Dratch ou encore Bill Hader, je me suis également découvert une véritable passion pour Darrell Hammond, 14 ans de SNL au compteur, excusez du peu2.

Le monsieur trône depuis à la première place de mes cast members préférés, rien que ça. Et comme en témoigne le skit ci-dessous, la consécration n’est pas volée.

Que dire de ces quelques quatre minutes de pur rigolisme ? La construction et l’écriture sont maitrisées, l’interprétation est spot on, tout semble s’emboiter avec une simplicité déconcertante et surtout, c’est drôle à s’en broyer les côtes.

Vous aimez ? Alors je vous encourage à jeter un œil aux quelques 107 imitations revendiquées par Hammond, la plupart sont tellement magiques qu’on en arrive parfois à douter de l’identité du comédien (son Donald Rumsfeld figure sans aucun doute parmi les plus grandes imitations du SNL).

Quelques liens qui vont bien, mais ne cliquez pas si vous êtes au taf : c’est hautement addictif et pas particulièrement compatible avec les tableaux Excel que votre boss vous a demandé de remplir pour hier.

  1. Qui couvre l’histoire de l’émission depuis sa genèse en 1975 jusqu’au début des années 2000, et que je recommande chaudement. []
  2. Oui, c’est lui qui détient le record absolu à ce jour. []