Doom : et id Software inventa le FPS

Nouveau papier à lire chez Red Bull, dans lequel je vous narre l’histoire de la franchise Doom.

Elle est l’une des franchises les plus populaires de la planète, mais fut aussi et avant tout l’une des plus innovantes de sa génération. Retour sur Doom et l’héritage qu’il a laissé sur le jeu vidéo.

À moins d’avoir passé ces trente dernières années sous un caillou (et je ne vous juge pas, hein, chacun vit sa vie comme il l’entend), il est hautement improbable que vous n’ayez jamais entendu parler de Doom. Et tout aussi inconcevable que vous ne vous soyez pas, au moins quelques minutes, frottés à l’un des épisodes de la franchise. Père fondateur du genre FPS (« First Person Shooter »), Doom a grandement contribué à la popularisation d’un nouveau type de jeux, et influencé au fil des années des centaines de titres s’inspirant avec plus ou moins de succès, du modèle imaginé par les têtes pensantes d’id Software. Mais l’histoire de la série n’a pas pour autant été un long fleuve tranquille, la franchise se perdant parfois un peu en route, surtout lorsqu’elle a maladroitement tenté de se réinventer.

Lire la suite sur le site de Red Bull…

Soutenez Faskil sur Patreon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*