Project CARS : la franchise qui s’est perdue en route

Nouveau papier à lire chez Red Bull, dans lequel je vous narre l’histoire de la franchise automobile Project CARS.

Embarquez pour une rétrospective de la franchise automobile Project CARS et du studio qui l’a enfantée, le comiquement nommé Slightly Mad.

En ces temps de pandémie et d’isolement, le jeu vidéo est sans conteste une échappatoire plus que bienvenue. Et en bon fan de jeux de voitures, j’attendais ce Project CARS 3 avec autant d’impatience qu’un vaccin contre COVID-19. Je n’irai pas par quatre chemins : la douche a été plutôt froide. Et a priori, je ne suis pas le seul amateur à avoir été déçu, comme en témoignent les nombreux tests pour le moins mitigés qui pullulent depuis la sortie du titre. Pour essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer, ou à défaut s’en désoler, retraçons ensemble si vous le voulez bien l’histoire de Slightly Mad Studios.

Lire la suite sur le site de Red Bull…

Soutenez Faskil sur Patreon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*