Cyberpunk 2077 : chronique d’un développement dystopique

Nouveau papier à lire chez Red Bull, dans lequel je vous relate le développement compliqué de Cyberpunk 2077.

Sept ans, c’est le temps qui se sera écoulé entre la première annonce et l’arrivée de Cyberpunk 2077 sur les étals des revendeurs. Un développement interminable et entaché de nombreuses polémiques.

Il y a quelques semaines, quand on m’a proposé de plancher sur un article couvrant la longue et laborieuse phase de développement de Cyberpunk 2077, j’avoue avoir été particulièrement jouasse. D’autant qu’à l’époque, on m’avait promis un accès aux développeurs, pour pouvoir les arroser de mes nombreuses, mais néanmoins pertinentes questions. Bref, c’est animé d’un engouement considérable et sincère que je m’apprêtais à décortiquer la ligne du temps de cet imposant chantier. Mais à deux semaines de rendre ma copie, le couperet est tombé : finalement, personne chez CD Projekt RED ne répondra à mes judicieuses interrogations et il faudra, pour mener à bien mon projet de dossier, que je me contente de mes talents d’investigation. Si la pratique d’une certaine forme d’omerta dans le milieu du jeu vidéo est monnaie courante depuis la nuit des temps (surtout quand il s’agit de titres « AAA »), elle n’en est pas moins problématique quand on s’attaque à la rédaction d’un papier comme celui-ci, papier qui aurait sans équivoque pu bénéficier d’informations émanant « d’insiders ». Mais qu’à cela ne tienne : le parcours difficile du jeu de CD Projekt RED est de notoriété publique, et à défaut de pouvoir y apporter un éclairage inédit, nous allons tâcher d’en faire un résumé concis et honnête.

Lire la suite sur le site de Red Bull…

Soutenez Faskil sur Patreon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*