Improductifs et coupables

Très chouette (bref) papier de Life Hacker sur la « culpabilité de la productivité », ce mythe qui voudrait qu’on doive à tout prix être ultra productifs tous les jours et qui, la plupart du temps, n’amène ni satisfaction ou plaisir, mais surtout stress et anxiété.

It’s the constant nagging feeling that you should be doing more. And if you’re not doing everything, then you’re a lazy slacker who will never reach your goals.

That’s simply not true. Even small efforts have a cumulative effect. So even if you’re not getting up at 4am to meditate, getting in some high interval intensity training, and polishing off an activated charcoal smoothie, here’s how you can let go of the guilt.

  • Be imperfect
  • Understand the flaw of perfection
  • Start where you’re at

À méditer.

Et tant que j’y suis, je vous enjoins également à lire ce long dossier de BuzzFeed sur le « burnout », et particulièrement celui qui affecte celle qu’on appelle la génération Y (mais tout le monde y trouvera de quoi alimenter le moulin à réflexion) (merci à Florian pour le lien).