Adam Neely, le pouvoir de la curiosité

Connaissez-vous Adam Neely ? Si vous êtes fan de théorie musicale, de trucs & astuces de production, ou juste mélomane curieux, vous allez être servis. Comme souvent avec YouTube, je suis tombé sur la chaîne du monsieur un peu par hasard, alors que j’investiguais les théories (fumeuses) autour de l’accordage à 432 Hz (si vous ne connaissez pas encore ce mythe, une bonne tranche de rigolade ici).

Dans la flopée de papiers et vidéos remontés par ma recherche, une vidéo de Neely sur le sujet, bénéficiant d’un traitement et d’un ton qui m’ont immédiatement accroché.

Dans la foulée, j’ai enchaîné avec d’autres capsules du bonhomme, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Et comme je suis gentil, je vous en propose une petite sélection ci-dessous.

Writing a song in 15 minutes, où il démystifie de manière rafraîchissante le gimmick de certains Youtubeurs musicaux qui consiste à composer un morceau inédit en un minimum de temps.

The music theory of mashups, où il décortique avec science les secrets d’un bon mashup.

Bass Note Reharmonization (A Bassist’s Secret Weapon), où il explique l’importance du rôle de la basse dans la perception d’un morceau.

Orchestrating Video Game Music (for live orchestra), où l’on découvre comment réussir une bonne conversion orchestrale de musiques de jeux vidéo…

…et son complément : I played 23 Video Game Covers at the Bit Awards.

The POLYTONAL Linkin Park (perceptions of polytonality), où il nous explique les tenants et aboutissants de la polytonalité, et pourquoi c’est un « acquired taste » qui risque de vriller les oreilles de la majeure partie des gens.

Et en bonus, je vous glisse My Worst Trainwreck, où Adam nous narre avec humour son pire souvenir de performance, lorsqu’il a participé malgré lui au massacre d’un classique d’Elton John.

N’hésitez pas à aller creuser le reste de sa collection, le monsieur est véritablement passionnant, drôle et maîtrise son sujet.

Site officiel : www.adamneely.com.

La première boite à rythmes

Pour promouvoir la sortie d’une banque de sons, Circle Drum Samples a mis en ligne il y a quelques jours une incroyable vidéo de la toute première boîte à rythmes de l’Histoire : la Wurlitzer Sideman.

Utilisant un système de séquençage électromécanique et une synthèse à tube électronique, la bestiole date tout de même de 1959. Un bel objet, fascinant à écouter, et à observer.

Via Synthopia.