Un podcast signé Faskil : le Patreon est ouvert !

Ça y est, après de longues tergiversations, j’ai finalement décidé de céder aux sirènes du mécénat et d’ouvrir mon Patreon personnel.

L’idée, c’est avant tout de permettre à ceux qui ont manifesté l’envie de me soutenir ces derniers mois, de le faire de manière simple et régulière. Et si ça peut me permettre de me payer une bière de temps en temps, c’est tout bénef !

Le premier épisode de Morceaux Choisis, ma première aventure dans l’univers du podcast, remonte à juin 2010. À l’époque, j’avais eu envie de partager mes découvertes musicales dans un format qui me permettait de renouer avec la radio, mon média de prédilection.

Aujourd’hui, huit ans plus tard, la série compte désormais plus de 300 épisodes, et s’est agrémentée de nouvelles déclinaisons, comme 12 Pouces (podcast consacré aux années 80) et The Chill Pill (sélection de musique « chill » et « ambient »).

Pourquoi un Patreon ? Jusqu’ici, je n’avais jamais réellement chercher à monétiser mon travail. Mais des changements plutôt radicaux dans ma vie m’amènent aujourd’hui à reconsidérer cette possibilité.

Que les fidèles auditeurs se rassurent : il n’est nullement question de faire passer ces séries à un modèle exclusivement payant. L’idée ici, c’est avant tout de permettre à ceux qui veulent soutenir ces projets de mettre la main à la poche en toute simplicité, et m’éviter ainsi de prospecter des solutions de sponsoring envahissantes que je n’ai pas spécialement envie de mettre en place.

Les « podcasts signés Faskil » existants resteront gratuits et accessibles à tous.

Intéressés ? C’est par ici que ça se passe ! Merci. 😘

Soutenir les podcasts signés Faskil

Réaliser des podcasts de qualité, ça prend du temps. Et le temps, c’est de l’argent. Avec l’arrivée récente de mes productions maison sur Spotify, c’est l’occasion d’en remettre une couche sur les différentes manières de soutenir l’effort de guerre. Parce que, non, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les podcasts ne me rapportent absolument pas une thune de manière directe.

Les possibilités de soutien sont nombreuses :

Si vous êtes fauchés (et croyez-moi, je comprends), vous pouvez aussi aider à diffuser la bonne parole en partageant régulièrement mes productions sur la toile, via vos réseaux sociaux habituels (Twitter, Facebook, etc.) ou tout simplement en en parlant autour de vous, et en enjoignant vos amis et connaissances de venir y jeter une oreille. Ça ne coûte rien et ça peut vraiment m’aider à gagner en visibilité.

Merci d’avance pour votre générosité ! 😍

Les podcasts signés Faskil sont désormais sur Spotify

Emboîtant le pas aux podcasts de Geekzone, mes trois productions personnelles ont également pris la route de la plateforme de streaming Spotify.

Fondamentalement, ça me fait mal au cul de leur filer gratuitement du contenu, alors qu’ils facturent leurs abonnements. Mais le constat que je fais est simple : leur audience est telle que ce serait débile de ne pas y être représenté. On verra sur la longueur si ça se justifie…